vendredi 7 septembre 2012

La Monnerie hier

Il faut toujours un Monsieur mémoire qui s'intéresse de près à l'histoire du Bourg ! Nous l'avons trouvé avec Jean Issard. Ce dernier nous a transmis de nombreuses cartes postales et photographies de La Monnerie-Le Montel au XXème siècle. Voici une petite sélection de ces images de la ville autrefois.

Un rocher a été coupé en deux pour faire passer la route départementale. Le bout de roc restant a été complètement rasé quelques années plus tard laissant apparaitre une maison bourgeoise imposante. Seul le nom reste. 
À l'époque où le train desservait une vingtaine d'arrêts entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne. Aujourd'hui la gare est devenue le Crédit agricole. L'arrêt de bus juste devant est le point de rendez vous préféré des jeunes. Les collectivités locales poussent à la réouverture de la gare en halte ferroviaire pour les voyageurs... Ce n'est pas gagné !
Peut-on imaginer se promener à nouveau au bord de la Durolle ? La Monnerie s'est développée autour d'elle comme ressource industrielle. Il existait à l'époque plus d'accès mais la rivière à toujours eu un rôle de moteur dans l'activité industrielle et ce n'est pas là que se développait la vie locale.                                                                                              
" Quand on était petits, on allait s'amuser sur les hauteurs ou construire des cabanes dans la forêt.", selon les dires d'un homme d'une trentaine d'années. Où se situent ces chemins permettant des échappées ?
L'un des atouts principaux de la ville, d'après les habitants, reste le patrimoine industriel et coutelier qui l'a façonnée. La richesse des savoir-faires et des gestes. Aujourd'hui Thiers en fait un atout industriel et patrimonial, mais la petite sœur doit encore trouver comment valoriser ses ressources.
La Monnerie vue d'en haut, à l'époque où l'îlot où est installée l'atelier du bourg s'esquissait à peine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire