lundi 3 septembre 2012

#1 La traverse - le long de la route nationale - jour 2

Devant l'ancienne gare, l'arrêt de bus sert de lieu de rencontre prisé par les jeunes gens. Très visible, il offre un poste d'observation stratégique !

Pratique collective du vélo sur le parking/ aire de camping car. Cet espace, tranquille, plat, a des qualités de terrain de jeu. Peut être parce qu'il est en cul-de-sac, ou bien parce que le statut entre deux entre parking, espace public et aire de camping car est ambigu, il semble sous utilisé.
Accessible aux voitures, il permet d'effectuer des dérapages contrôlés la nuit... au grand désespoir des voisins qui ne sont pas très rassurés. La cohabitation entre les habitants et ces espaces publics très centraux semblent conflictuels. Ici les traces de leur passage.
Ici le long de la route, nous croisons de nombreux piétons qui empiètent sur la chaussée. L'aménagement actuel favorise les voitures, l'arrivée dans le bourg se fait d'ailleurs souvent à vive allure. Comment favoriser la qualité des déplacements piétons ?
Le long de la route, de nombreuses maisons sont à vendre. Ici c'est curieusement la même famille qui possède les trois importantes bâtisses en enfilade.
Plus loin, la Durolle redevient visible. En contre bas c'était une usine de ciseaux. Aujourd'hui ce quartier de bord de route à quelques centaines de mètres du bourg est très dégradé. D'un côté nous dit-on, la communauté turc s'est installée, depuis des générations. De l’autre,  quelques personnes âgées, vivent dans des maisons devenues trop grandes. 

En contre bas, ce chemin délaissé est bordé de jardins d'un côté, certains entretenus d'autres en friche. Sur la droite les garages et bas d'immeuble sont complètement abandonnés. Le chemin débouche sur un cul-de-sac, anciens logements HLM détruits.
Discussion avec des habitants pour qui l'espace de jeu et de discussion se situe sur le trottoir de bord de route. Ce que nous testons un peu inquiets. Ils revendiquent la réfection du trottoir, et des équipements pour réduire la vitesse des automobiles. Il semble y avoir en effet un caractère d'urgence. Laure en profite pour dresser une carte d'utilisation des espaces publics offerts par la commune, la carte devient vite complètement pleine de commentaires, anecdotes et remarques. Il nous faut maintenant retraiter ces données.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire