mardi 4 septembre 2012

#1 Les commerces de demain - jour 3

Boucherie Charcuterie à reprendre ! Dans un an, le gérant prend sa retraite. Y aura-t-il un repreneur ?
Aujourd'hui nous nous intéressons aux commerces ! Le tissus commercial à La Monnerie est encore bien vaillant, même si on sent sa fragilité. Comme si la Monnerie, comme beaucoup de bourgs ruraux se retrouvaient sur le fil du rasoir ...
comment consolider l'offre actuelle ?
Comment attirer de nouveaux commerces ?
Comment accompagner les porteurs de projets ?
Comment utiliser au mieux les dispositifs d’aide existants ?
Comment l'aménagement urbain peut contribuer à consolider l'offre commerciale ?
Comment ouvrir la réflexion aux activités et autres services ?
Autant de questions à traiter !

La mercerie n'a jamais était reprise et Melle Issart regrette les hivers où elle pouvait y acheter des pulls pour dépanner. Les vitrines vacantes parsèment la rue de la Gare et la Traverse, malgré les demandes de nouveaux commerçants auprès de la Mairie. Mais la quantité de travaux, la petitesse des boutiques et mes remises aux normes en découragent plus d'un. 
Derrière cette boutique de Kebab se cache le cabinet du docteur ! Quelle importance donner à la vitrine ? Et quelle visibilité donner aux commerçants de la rue de la Gare, invisibles depuis la Traverse ?
"Un restaurant à La Monnerie, ça ne fonctionnera jamais !"" Un restaurant qui ferait routier la semaine et de bons repas le week-end fonctionnerait à coup sûr !"... Les avis sont partagés depuis la fermeture de l'Hôtel-Restaurant il y a plusieurs années.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire