lundi 24 décembre 2012

Ateliers centres-bourgs / + Atelier Liberté-Égalité-Fraternité


À l’issu du diagnostique partagé présenté en introduction de cette demi-journée, l’atelier Liberté-Égalité-Fraternité s’est orienté sur la dynamique des processus à mettre en œuvre pour activer des projets visant à dynamiser différentes thématiques concernant le centre-bourg.
Autour d’une carte de la Monnerie-le Montel redessinant les enjeux globaux des problématiques à traiter, ont étés posées 14 « cartes défis ». Chacun des participants a choisis le défi qui lui semblait incontournable à traiter pour le centre-bourg.

Parmi les défis sélectionnés, beaucoup relevaient des questions d’accessibilité/mobilité, de vitalité d’habitat et de commerce, d’amélioration de la cohésion et de la convivialité, et de changement d’image de la Monnerie.

Finalement l’ensemble des participants ont étés conviés à voter pour 3 défis à traiter en priorité.
Voici dans l’ordre de nombre de vote ceux qui ont émergés.


















*** Défi n°1 :  Valoriser les commerces existants et à venir pour intensifier la vie locale et assurer une égalité d’accès à tous
Beaucoup de directions points ont étés apportés par la dynamique des participants pour trouver des pistes de développement possible :
- Des dispositifs permettant d’apporter des fonds pour remise aux normes des commerces et de leurs abords existent : le FISAC ( Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce), CréaThiers (système de prêts à taux zéro), le réseau CapActif (réseau qui favorise l’information et le développement de l’offre foncière commerciale). Il est à noter que la mairie a déjà engagée une démarche avec l’aide de la CCMT pour obtenir un financement FISAC
- Qualifier les aménagements urbains pour créer un cadre convivial de centre-bourg commercial
- Occupation des vitrines vacantes par des expositions temporaires des savoirs-faire de la ZA Racine
- Redonner de la densité et de la visibilité au linéaire commercial
*** Défi n°2 : Mobilité : réouverture de la Halte ferroviaire / favoriser le co-voiturage / valoriser les pratiques piétonnes et modes doux / favoriser l’accès à la mobilité pour tous
 L’accent a été mis sur l’importance de soutenir le travail de fond mené par les pouvoirs publics consistant à rendre active la halte ferroviaire, favoriser les modes de déplacements doux par des aménagements même temporaires mais en mesure de commencer à marquer une modification des usages, et enfin de mettre en œuvre tous les moyens pour favoriser les solutions alternatives de déplacement type co-voiturage.
*** Défis n°3 : Renforcer l’attractivité à travers la notion de patrimoine.
Il s’avère qu’il existe déjà un bon nombre de dispositifs (CCMT, ANAH, etc…) permettant d’accompagner la rénovation ou réhabilitation des logements anciens et que chacun d’eux ont leurs avantages et leurs inconvénients. L’idée à donc été lancée de doter la mairie d’un service de renseignements sur ces sujets à même d’aiguiller les propriétaires désireux d’améliorer leurs biens vers les aides les plus adaptées. Ceci dit pour orienter ces opérations sur le centre-bourg il en est ressortit que le cadre de vie (aménagements des espaces publics, concentrations des commerces est services, facilités d’accès, …) est une composante primordiale pour favoriser la reprise en main des logements vacants dans le centre-bourg.
Ainsi, autour des questions d’aménagement à même de favoriser la qualité de vie que le centre-bourg est en mesure d’offrir, ont étés balayés des scénarios de développement du dynamisme des commerces, de la facilité de déplacements,  de la convivialité, et de la mise en évidence des acteurs potentiels ayant à cœur de redonner sa vitalité au centre-bourg.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire