vendredi 31 août 2012

#1 Balade jusqu'au Montel - Jour 1

A 14h, c'est le départ pour une balade jusqu'au Montel, quartier historique situé en contre haut. Nous avons quatre guides : 2 voisins du local qui se sont présentés spontanément à l'atelier, Mme Delorme responsable des services à la mairie et un élu. Nous faisons une boucle à travers la ville, découvrant successivement les différents espaces publics.
La montée vers l'école est pentue.
Avec ces grands murs, goudronnée jusqu'au bord, elle est assez austère.

Le parking devant l'école.
Les parents se garent en double file lorsqu'ils déposent leurs enfants :
comment rendre les espaces plus accueillants et sécuriser les lieux ?
Juste en face, un grand parking s'étend...
derrière s'annonce le Parc arboré du foyer logement.
Les larges parking goudronnés sont souvent vides, mais accueillent ponctuellement les adhérents des associations dont les locaux viennent d'être rénovés.
Une habitante arrivée depuis 2 ans ne savait pas que le Parc du Foyer logement était accessible au public.
Les grillages nombreux n'incitent pas au passage. 
Ici une enclave d'un jardin privatif dans l'enceinte historique du Parc.
Le Parc est important en surface et doté de très beaux arbres. En contre haut, on trouve les balcons du foyer logement et des petites terrasses dominent le Parc pour le plaisir des résidents. Serait-ce le "poumon vert" de La Monnerie ?
Située au coeur de grands espaces naturels (surtout de la forêt), la Monnerie est pourtant bien une petite ville. Même si les "échappées extérieures" existent, les espaces publics participent à la qualité de vie des habitants au quotidien.
De l'autre côté, l'entrée du foyer logement créé à la fin des années 80. Bientôt de nombreuses personnes âgées déménageront dans un EPAHD en construction. Que deviendront ces logements ? Quelques projets sont en gestation mais tardent à se concrétiser faute de soutien financier.
Un artiste a racheté voilà quelques années une ancienne usine où se partagent ateliers et lieu de vie. Après avoir été détruites (vétusté et manque de reconversion possibles) certaines friches industrielles attirent de nouveaux venus. Plusieurs ont été rachetées par des privés, nous rencontrerons le soir même un informaticien qui réaménage un de ces grands bâtiments.
Ici les poubelles laissées à l'extérieur. L'emprise de la route semble aller jusqu'en bordure de maison. Le revêtement homogène ne rend pas les lieux hospitaliers. Il faudra prendre en compte le climat et ses contraintes : ici le chasse neige doit pouvoir passer lors des semaines enneigées.

La présence de la voiture est forte. Ces dernières sont celles des riverains.
Ici des logements réalisés dans une ancienne usine par la mairie. Gérés par la mairie, ils sont toujours plein et accueillent des familles. Au passage nous notons la présence de panneaux d'interdiction abîmés et caduques... Les abords de ces logements ne sont pas vraiment pensés. Ils pourraient devenir des jardins collectifs ou des espaces de détentes pour les locataires et les voisins.
Certains habitants s'étendent sur la chaussée en réalisant des jardins de poche.
Ce sont de petites respirations le long du parcours.
Ici les roses trémières débordent les jardins.
Les habitants pourraient-ils contribuer à jardiner l'espace public aux abords de chez eux ?

Au Montel, le dédale de ruelles rend le bourg labyrinthique.
Nos guides sortent leurs plans pour se repérer. Des enfants jouent dans les rues. La circulation automobile est rare et ne concerne que les résidents. Certaines ruelles sont assez dégradées. La ville a demandé une privatisation de certaines voies, qui a fait l'objet d'une enquête publique. L'enquêtrice a émis une réserve en demandant que soient conservées les liaisons piétonnes.
Cette allée était un chemin qui pourrait permettre de rejoindre l'école.
Aujourd'hui ce sont les poules et les coqs qui ont élu domicile !
La présence des jardins et des poulaillers donne au bourg des aires de campagne.
En redescendant encore de beaux marronniers en bordure d'une large route.

Des enfants jouent en extérieur autour des bâtiments du centre de loisir.
Cet espace, doté d'une grande tente est agréable, protégé des regards et encerclé de végétation.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire